Actualités

Reach 2018 : "No data, no market" - L'UIC Ile-de-France s'engage !

16/11/2017 - Santé, sécurité, environnement

L’UIC IdF et la CCI Paris-IdF ont organisé, avec le soutien de l'INERIS, et en présence de la DRIEE, de la DIRECCTE, et de COVENTYA, un forum le 16 novembre 2017, afin de sensibiliser les industriels sur leurs obligations, et de les aider à comprendre la procédure d’enregistrement.

Intervention de Gilles le Maire, Délégué Général de l'UIC Île-de-France

Mesdames, Messieurs,

Il me revient le soin de conclure nos échanges et je vous en remercie.

Je veux en tout premier lieu saluer la qualité des interventions qui se sont succédées au cours de cette matinale où nous avons pu, après un rappel fort pertinent des enjeux majeurs de REACH avec l'INERIS, mesurer, à travers l'expérience de COVENTYA, combien la mise en oeuvre de ce dispositif impliquait de la part des entreprises une mobilisation et un engagement soutenu.

Certes, les objectifs de protection de la santé et de défense de l'environnement portés par ce règlement en vigueur depuis 2007 ne sont pas contestables et sont partagés par tous mais les mutations technologiques qu'il implique restent impressionnantes.

Aussi, je veux rendre hommage ici aux industriels, en particulier de la Chimie pour leur capacité d'innovation et leur ténacité qui leur permettent de relever, le plus souvent avec succès, les défis de REACH. Bravo !

Bien sûr ils ne sont pas seuls dans cette aventure à haut risque et le rôle pédagogique des autorités de contrôle, la DRIEE et la DIRECCTE dans l'accompagnement des entreprises mérite d'être souligné avec force.
Enfin, je veux rappeler que notre organisation, l'UIC, qui s'est engagée dès les premiers jours auprès des entreprises, ne ménage pas ses efforts pour soutenir avec la plus grande détermination ses adhérents en mettant notamment à leur disposition des outils très performants leur permettant de remplir dans les délais et de manière optimale l'enregistrement de leurs substances et ainsi "sauver leurs marchés".

Elle reste naturellement pleinement mobilisée pour la dernière échéance du 31 mai 2018 et se tient à la disposition des entreprises pour répondre à toutes les questions sur le sujet.

Merci à la CCI Île-de-France et des Hauts-de-Seine ainsi qu'à Enterprise Europe Network (EEN) d'avoir permis la bonne tenue de ce Forum capital pour la survie même de nos entreprises.

Pour conclure ces quelques mots je dirai simplement :

"REACH 2018: NO DATA, NO MARKET".

      

L’échéance du 31 mai 2018 

Le règlement Reach, entré en vigueur en 2007, a pour objectif de gérer les substances chimiques de manière à ce qu’elles ne soient pas néfaste, ni pour la santé humaine, ni pour l’environnement.

Dans ce contexte, les entreprises doivent donc identifier l’ensemble des propriétés intrinsèques des substances qu’elles produisent ou importent, et les enregistrer auprès de l’ECHA.

Après les échéances de 2010 et 2013, qui concernaient l’enregistrement des substances très dangereuses et celles produites ou importées en Europe à plus de 100 tonnes / an, l’échéance du 31 mai 2018 arrive maintenant à grand pas.

Le 31 mai 2018, les substances fabriquées ou importées supérieur à 1 tonne/an et non enregistrées auprès de l’ECHA ne pourront plus être commercialisées.

Cette dernière échéance vise à enregistrer les substances produites ou importées en Europe dans des quantités supérieures à 1 tonne / an. Elle touche donc principalement les PME, qu’elles soient productrices ou utilisatrices (et donc importatrices). 

Depuis maintenant 10 ans, les industriels de la chimie ont fait d’importants efforts de recherche sur les produits pour évaluer au mieux leurs impacts sur la santé et sur l'environnement. Certains s’engagent dans des processus de substitution des substances les plus dangereuses, comme l'entreprise COVENTYA, qui nous a fait partager son expérience lors de la matinale du 16 novembre 2017.

 

L'UIC IdF s'engage au quotidien, au côté de ses adhérents, pour répondre à leur questions et les conseiller sur ce sujet complexe.

Facebook